Intermède 19 Matos : ça rame du côté de la mise à jour du blog !

Bardia National Park, Népal le 02/05/2011

 

Comme vous avez pu le remarquer, la mise à jour du blog est un peu foireuse ces temps-ci… Les textes à propos de Bardia ne sont pas encore finis, alors que nous sommes déjà en road trip… Shame on us…. Avec en plus l’accès internet qui ne va pas en s’améliorant, on ne peut rien assurer pour la suite.  Bref, avant de pouvoir tout remettre bien dans l’ordre à la bonne place, voici un petit article résumé de « où est ce que l’on en est », dans notre aventure au Népal !

Fehri betaou la

Nous avons quitté Thakurdwara et notre cher Téraï le 14 mai pour nous lancer dans notre vadrouille  touristique.  Même si  on commençait à avoir quelques fourmis dans les jambes et une envie irrésistible de découvrir le reste du pays, c’est avec un pincement au cœur que nous avons dit au revoir à notre petit « chez nous » ! Au départ peut être un peu déçues d’atterrir dans cette zone de plaine, qui ne collait pas vraiment avec le cliché « montagne » que nous avions du Népal, nous avons pris conscience de la chance que nous avons eu de passer deux mois cette région magnifique. On ne pouvait pas faire plus perdu et loin de tout : Jackpot ! Nous avons découvert le vrai Népal qui n’est pas encore complètement transformé et pollué par le tourisme. Bref, le lieu idéal pour aller à la rencontre de la population et essayer de comprendre leur culture. On peut croiser ici toutes les castes et tous les niveaux de vie, et de quelques rangs qu’ils soient, les gens sont toujours aussi ouverts et prêts à engager une conversation avec vous. Nous avons rencontré un peuple de cœur qui nous a clairement  intégrées à la vie du village !... Juste de quoi avoir vraiment du mal à quitter notre nouveau chez nous !

Mais bon voyons les choses du bon côté, les parages devenaient un peu trop dangereux ces temps-ci avec le réveil de la faune sauvage qui arrive avec la mousson : serpents, moustiques, sangsues, fourmi voraces qui décapitent des coléoptères géants, éléphant sauvage dans le jardin, chats qui vient accoucher dans la chambre, tigres, pythons, crocos dans la rivière où l’on se baigne… Bref, même si les araignées ne nous font plus peur, il y avait de quoi s’inquiéter !

Voilà, après une dernière démonstration de la générosité sans nom de nos amis népalais qui nous ont parées comme de véritables princesses pour nous dire aurevoir, nous avons fait nos adieux à Bardia. Nous vadrouillons depuis maintenant trois semaines, et tout va pour le mieux ! Nos yeux s’ouvrent de plus en plus grand tous les jours devant les merveilles de ce pays et ses habitants formidables…

Mais je n’en dit pas plus… la suite dans les prochains épisodes !

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Népal